News

    Le Conseil mondial de l’eau et ses membres se mobilisent pour faire de l’eau un outil fondamental dans la lutte contre la COVID-19

    02 juillet 2020

    Le réseau d’organisations mondialement reconnues, le Conseil mondial de l’eau, a tenu une réunion virtuelle avec ses gouverneurs le 17 juin 2020. La réunion a abordé les sujets émergents au sein de la communauté de l’eau en raison de la propagation du COVID-19. Les 40 participants, répartis sur quatre continents et quatorze fuseaux horaires, ont tous reconnu la transition opérée par le COVID-19 dans la prise de conscience collective du lien unissant eau et santé humaine.

    « C’est notre devoir à tous, qui représentons la communauté de l’eau, de mobiliser tout notre savoir-faire pour apporter des réponses collectives pour atténuer les effets de ces crises [qui s’annoncent]. » Ce furent les mots du Président du Conseil mondial de l’eau, Loïc Fauchon, lors de son allocution d’ouverture qui présenta également les dernières activités du Conseil

    Les échanges étaient articulés autour de trois sujets thématiques pour orienter la réflexion et faire du 9ème Forum mondial de l’eau de Dakar, en mars 2021, un grand évènement politique international proposant la réalisation d’actions concrètes par les décideurs politiques. 

    L’importance de l’assainissement dans la lutte contre la COVID-19

    L’accès à l’eau et à l’assainissement sont reconnus comme les moyens incontournables pour assurer l’hygiène nécessaire pour protéger les populations des contaminations virales. Mais les eaux usées peuvent-elles également aider à contrôler la propagation de la COVID-19 ? C’est ce que propose un programme de recherche conjoint mené par le Turkish Water Institute sur les moyens de détection précoce du SARS-CoV-2 dans les eaux usées et dans les stations d’épuration en Turquie. Le sujet est à l’étude et permettrait entre autres de regrouper des systèmes de surveillance et prévoir d’éventuelles secondes vagues.

    Pas d’action sans financement 

    Le Vice-Président de la CAF-Banque de développement d’Amérique latine, Julian Suarez, a exposé les défis consécutifs posés par la pandémie de COVID-19 en matière de financement de l’accès à l’eau et l’assainissement en Amérique latine. En plus de développer des solutions innovantes à travers des financements mixtes, la CAF étudie en parallèle des moyens pour mettre en place des mesures à court et moyen terme pour ses pays membres. Ces réponses destinées aux pays les plus touchés permettent entre autres la mise à disposition rapide de liquidités ou d’outils de gestion des services essentiels.  

    L’eau et la biodiversité : un lien fondamental

    Alors que pendant des décennies, la priorité fut donnée au sujet de l’eau pour l’homme, les gouverneurs du Conseil mondial de l’eau ont mis l’accent sur l’évolution de ce rapport appelant une meilleure prise de conscience du rôle de l’eau pour la nature. Le Directeur Général de l’Office International de l’Eau, Eric Tardieu, a invité les participants à se pencher sur la relation entre sécurité hydrique et sécurité écologique afin de rétablir un cercle vertueux au service de la biodiversité. Ce sujet sera d’ailleurs proéminent lors du Congrès international pour la nature de l’UICN qui se tiendra en janvier 2021 à Marseille et qui constitue une étape importante dans la préparation du 9ème Forum mondial de l’eau.

    Autant de sujets qui serviront à nourrir dans les mois à venir les réflexions et les travaux du Conseil mondial de l’eau et dont les résultats seront présentés à l’occasion du 9ème Forum mondial de l’eau. Paulo Salles, membre du Comité pilotage international du Forum, a ainsi pu faire part des progrès les plus récents dans le processus préparatoire du Forum

    Le prochain Forum aura plus que jamais un rôle essentiel pour mobiliser sur l’importance de l’eau comme outil fondamental au service d’un développement humain durable.