News

    En Belgique, le Conseil Mondial de l’Eau s’engage auprès des acteurs politiques et techniques de l’eau

    18 février 2020

    « Toute personne a le droit de disposer d'une eau potable de qualité et en quantité suffisante pour son alimentation, ses besoins domestiques et sa santé », c’est en ces termes que la Ministre wallonne de l'Environnement, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité et du Bien-être animal, Céline Tellier, a accueilli la 71ème réunion des Gouverneurs du Conseil mondial de l’eau, à Liège, le 5 février 2020. 

    Parlant d’une même voix avec le Conseil mondial de l’eau, la ministre a souligné le « besoin d’engagement des acteurs politiques et des autorités locales » pour favoriser le développement et la gestion des ressources en eau afin d’en garantir une utilisation efficace pour tous. 

    En écho à la politique du gouvernement wallon sur le continent africain, la ministre a également fait part de son engagement international en présentant officiellement la participation de la Wallonie au 9ème Forum mondial de l’eau à Dakar, en 2021. 

     

    ©Thierry Dricot

    La Compagnie Intercommunale Liégeoise des Eaux (CILE), par la voix de son Directeur Général, Alain Palmans, a réitéré son engagement auprès du Conseil comme acteur technique investi sur le thème de la sécurisation de l’eau et la mise en application de réponses efficaces pour tous ses habitants. 

     

    Lors de la cérémonie d’accueil des gouverneurs le 4 février 2020, le Bourgmestre Willy Demeyer a marqué l’entrée de la ville de Liège dans le réseau des membres du Conseil mondial de l’eau. Une décision saluée par Loïc Fauchon qui s’est félicité de l’arrivée d’une autorité locale d’envergure garante d’une « gestion sûre et saine des ressources en eau. »

     

    Le 6 février 2020, le Conseil a élargi son action politique à l’échelon européen. Fort du travail législatif de la député européenne Soraya Rodriguez au sein de la Commission de l'environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, le Conseil a présenté son approche sur le thème de la sécurité hydrique. 
    Les mesures pour une meilleure gestion des ressources en eau développées par Tomas Michel, Président de Water Europe, ont également été au cœur des échanges, afin de proposer des réponses technologiques contre la pollution et le manque d’eau. 

     

    Pour appuyer ces démonstrations, Veronica Manfredi, Directrice qualité de vie à la Direction générale environnement auprès de la Commission européenne, a exposé les priorités portées par le Green Deal européen. A travers son objectif de transition écologique durable, elle a présenté les efforts menés par la Commission européenne pour transformer le paysage institutionnel et financier européen en faveur d’une meilleure gestion des ressources en eau.

     

    ©Thierry Dricot

    Le Conseil mondial de l'eau et ses membres orientent leurs actions grâce à l’implication d’acteurs politiques et techniques à toutes les échelles : locale pour des réponses concrètes, régionale pour une meilleure articulation des priorités, et continentale pour la mise en place de cadres législatifs et financiers ambitieux au service de l’eau. 

     

     

     

    Tags