News

    Sénégal et Etats-Unis : nouvelles étapes du Marathon politique du Conseil mondial de l'eau

    Posté le 09 juillet 2019

    « Pour que l’eau ne reste pas un sujet de second ordre », obtenons la mobilisation de tous pour que personne ne reste au bord du chemin. », tel est le sens du véritable marathon entrepris au cours des trois dernières semaines par Loïc Fauchon, Président du Conseil Mondial de l’Eau et son équipe. Pas moins de 14 ministres rencontrés en tête-à-tête, en Afrique, notamment à Niamey, Ouagadougou et à Dakar.

     

     

     

     

     

    Deux rencontres d’importance en Afrique pour le coup d'envoi du 9ème Forum mondial de l'eau  

    Diamniadio (Grand Dakar), Sénégal, 20 et 21 juin - Devant près de six cents organisations et experts ont été lancés les préparatifs du 9ème Forum Mondial de l’Eau. Un Forum qui devra en 2021 apporter les Réponses, permettant de changer la vie quotidienne de centaines de millions d’enfants et d’adultes. Leur apporter l’eau, l’assainissement mais en même temps, et c’est la nouvelle croisade du Président, la nourriture, les soins et les médicaments et l’éducation. C’est le principe de la « Five Fingers Alliance », apporter grâce à une organisation solidaire, chacun des services de base qui constituent les droits humains indispensables à la dignité humaine.

     

    "Dans beaucoup de régions du monde, l’accès à l’eau et à l’assainissement recule, nous devons parler des réponses qui permettront de changer la vie quotidienne de millions de personnes à travers le monde." 

    (Loïc Fauchon, Président du Conseil mondial de l’eau, à l'ONU)

    New York, lundi 24 juin -

    • Les Nations unies, pour une rencontre pleine d’émotion avec Madame Amina J. Mohammed, adjointe de M. Guterres, le Secrétaire Général. Rendez-vous est pris pour mobiliser les agences Onusiennes (UNICEF, UNDP…) aujourd’hui trop absentes sur le sujet de l’eau. 
    • Le High Level Panel : le Conseil défend la nécessité d’une politique de prévention des désastres liés à l’eau pour cause de climat ou de prolifération des bidonvilles pollués. Loïc Fauchon négocie d’arrache-pied le concept de « casques bleus de l’eau », nécessaire à l’évaluation des dommages,
    • Des discussions bilatérales avec le gouvernement indonésien pour la tenue de futures réunions.

    Washington, mercredi 26 juin Rencontres avec les financiers, banquiers et investisseurs, deux journées intenses pour les convaincre de consacrer beaucoup plus d’argent à l’accès à l’eau. Les représentant de l’OCDE et de la Banque Mondiale acquiescent et soutiennent. 

     

    Vingt jours, quelques quarante mille kilomètres, plusieurs centaines d’interlocuteurs, discours, tête à tête, points presse. 

    L’hydro diplomatie déployée par le Président du CME fait bouger les lignes.