News

    Le Conseil mondial de l'eau et l’OCDE annoncent le lancement d’un nouveau programme pour la sécurité hydrique en Afrique

    WWC

    Posté le 22 mars 2019

    Loïc Fauchon, président du Conseil mondial de l'eau et Jose Angel Gurria Trevino, secrétaire général de l'OCDE (troisième et quatrième à partir de la droite), Siège de l'OCDE, Paris, 22 mars 2019

    22 mars 2019, Journée mondiale de l'eau, Siège de l'OCDE, Paris, France - Le Conseil mondial de l'eau (CME) a annoncé le lancement d’un nouveau programme avec l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) afin de produire de nouvelles données, des outils et des orientations stratégiques pour la sécurité hydrique en Afrique.

    Ce nouveau programme s'inscrit dans la continuité du Grand Prix Mondial Hassan II pour l’Eau attribué au Secrétaire général de l'OCDE le 21 mars 2018 lors du 8ème Forum mondial de l'eau. Le prix avait pour thème « Œuvrer pour plus de solidarité et d'inclusion afin d'assurer sécurité hydrique et justice climatique ». Ce prix remis tous les trois ans à des responsables stratégiques a reconnu le leadership, les orientations et la capacité de mobilisation de l’OCDE pour accroitre l’importance de l’eau dans les politiques nationales.

    Loïc Fauchon, Président du Conseil mondial de l'eau, s'est joint à Jose Angel Gurria Trevino, Secrétaire Général de l'OCDE, à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau pour annoncer leur nouvelle collaboration.

    Le Secrétaire général de l’OCDE a expliqué : « Avec 250 millions d’africains vivant dans des zones de stress hydrique d’ici 2030 et 60% de la population vivant en ville d’ici 2050, il est temps que les politiques relatives à l’eau soient adaptées au développement durable en Afrique. Nous utilisons ce prix comme mise de départ pour promouvoir cette cause et nous avons besoin que d'autres institutions se joignent à nous dans cet effort collectif ! »

    Le Président du Conseil Mondial de l’Eau a indiqué : « Aucun pays ne peut ignorer que la sécurité de l'eau est essentielle à un développement durable et équitable. Aucun gouvernement ne peut ignorer que l'eau est un droit humain fondamental. Aucune organisation internationale ne peut ignorer que l'eau et le climat sont intimement liés. À cette fin, nous devons mobiliser tous les secteurs et impliquer tous les niveaux de gouvernement. »

    Le CME et l’OCDE collaborent étroitement dans le domaine de l’eau depuis plus de 10 ans, notamment dans le cadre de l’Initiative de l’OCDE sur la gouvernance de l’eau et de la Table ronde sur le financement de l’eau. Ce nouveau programme annoncé aujourd'hui s'appuiera sur ce partenariat pour produire des données dans le domaine de la gouvernance de l'eau, dans le financement d’aménagements dans les bassins versants et l'irrigation en Afrique. Il permettra également la réalisation de plusieurs rapports pays et des outils de sensibilisation. Les résultats seront publiés lors du 9ème Forum mondial de l'eau, qui se tiendra à Dakar, au Sénégal, en 2021.

    En savoir plus