Actualité

    This week, President Braga attended two major events in Uzbekistan. Firstly, the Central Asian International Environmental Forum on “Strengthening the Cooperation in the field of Environmental and Sustainable Development in Central Asia” which was organised by the Regional Environmental Centre for Central Asia. During this Forum, President Braga presented a Welcome Speech which reflected the importance of cooperation as a linchpin to sustainable development. 

    In view of inspiring and mobilising the international community present, President Braga stated, “We will only be able to make the most of our time and energy spent here if we are ready to find common solutions, jointly identify trade-offs and create new routes.”

    20180605_CAIEF_Tashkent_braga_250.jpgSecondly, President Braga attended the International Conference on “Joint actions to mitigate the consequences of the Aral catastrophe: new approaches, innovative solutions, investments.” Organised by the Ecological Movement of Uzbekistan, the Ministry of Foreign Affairs of the Republic of Uzbekistan, the Ministry of Innovative Development of the Republic of Uzbekistan and Academy of Sciences of the Republic of Uzbekistan, this event aimed to tackle one of the largest ecological disasters of our times: the progressive disappearance of the Aral Sea.

    Previously one of the four largest lakes in the world with an area of 68,000 km2 (26,300 sq mi), the Aral Sea is now barely recognisable from space as illustrated by the satellite photos published by the NASA Earth Observatory in August 2017 .
    During his welcome speech, President Braga underlined the extent to which the Aral Sea disaster proved that domesticating nature is impossible. Working with nature is hence the way forward, or in the words of President Braga: “Nature-based solutions, ecological and sustainable development plans and integrated water resource management are some methods readily available to tame this phenomenon.” He highlighted the urgent need for cooperation and dialogue in the region as well as internationally. President Braga also identified the three main building blocks for curbing the drastic decline: political will, diplomacy and democratic dialogue, and innovative approaches and robust investments. 

    In a concerted effort to achieve water security, development and sustainability, while avoiding ecological catastrophes - such as that of Aral Sea -, the World Water Council (WWC) has undertaken several key and innovative projects. One example includes the policy-oriented and practice-based book, Global Water Security: Lessons Learnt and Long-Term Implications, published with the support of the Government of the People’s Republic of China The book aims to improve and encourage the understanding of the importance of water resources as an essential cross-cutting vector of socio-economic development. 
     

    Aral Sea and Central Asia: The need for innovative approaches and strengthened cooperation.

    This week, President Braga attended two major events in Uzbekistan. Firstly, the Central Asian International Environmental Forum on...
    Signature par Nicolas Hulot, ministre français de la Transition écologique et Solidaire et Inger Andersen, Directrice générale de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), organisateur du Congrès mondial de la nature 2020 à Marseille d’une convention de partenariat, en présence de Martine Vassal, présidente du Conseil départemental et Jean Claude Gaudin, Maire de Marseille et Gouverneur du Conseil mondial de l'eau.

    Le Conseil Mondial de l'Eau et Loïc Fauchon, son Président Honoraire, saluent l'accord signé le mois dernier par le Ministère français de la Transition Ecologique et Solidaire et l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN). L'accord désigne la Ville de Marseille, membre fondateur du Conseil mondial de l'eau, comme hôte du Congrès mondial de la nature de l'UICN en 2020. Ce rassemblement mondial aura lieu la même année que l’entrée en l'Accord de Paris, plaçant ainsi la France et Marseille au cœur des efforts de la planète pour promouvoir le développement durable et la conservation de nos précieuses ressources.

    « Cet accord souligne la confiance en la Ville de Marseille et la capacité du département des Bouches-du-Rhône à accueillir des événements mondiaux, appuyant leur engagement en faveur de la préservation de l'environnement. Marseille, siège du Conseil Mondial de l'Eau, a démontré ses capacités d'accueil lors du 6ème Forum Mondial de l'Eau de 2012. Huit ans plus tard, Marseille va accueillir plus de 15 000 personnes de plus de 160 pays au Congrès mondial de la nature au Parc Chanot. Selon M. Fauchon « c'est une excellente opportunité pour ceux qui se consacrent à la préservation de l'environnement, comme les entreprises, les ONG, les universités et bien d'autres, pour gagner en visibilité ».

    20180608_Loic_Fauchon_FR.jpgLa Ville de Marseille accueille le siège du Conseil mondial de l'eau depuis sa création en 1996, après avoir remporté un appel d'offres mondial ouvert à toute ville candidate à son accueil. Depuis lors, la Ville et son maire, Jean-Claude Gaudin, ont continué à renouveler leur soutien au Conseil. "Marseille est devenue la première ville de France à adopter volontairement une stratégie cohérente avec la biodiversité marine et terrestre locale dans le respect des stratégies nationales et internationales", explique M. Gaudin.

    De même l'UICN est l'un des membres fondateurs du Conseil, et a été un partenaire important depuis que le Conseil a débuté ses travaux visant à sensibiliser la population sur l'importance de la sécurité de l'eau et la nécessité de lui accorder la priorité dans les agendas politiques internationaux. Le Conseil mondial de l'eau salue le Congrès qui rassemblera des personnes du monde entier pour promouvoir un avenir meilleur. Le thème de cette année, « Des solutions basées sur la nature », souligne l'importance des efforts transversaux et de la coopération mondiale pour faire face à une réalité exacerbée par le changement climatique, les catastrophes et la croissance démographique.

    Organisé tous les quatre ans, le Congrès de l'UICN est le plus grand événement mondial dédié à la préservation. Il rassemble des dirigeants issus de gouvernements, de la société civile, des organisations de peuples autochtones, du monde des affaires et du milieu universitaire pour engager les défis environnementaux et de développement les plus urgents et les mesures à prendre pour y remédier. La conférence de neuf jours sera axée autour du Forum mondial de la nature avec 5 000 à 7 000 participants et l'Assemblée générale de l'UICN rassemblant 1 200 à 1 800 participants.  

     

    Le Conseil Mondial de l'Eau se félicite du partenariat entre Marseille et l'UICN visant à jouer un rôle central dans l'avenir de l'environnement avant la Conférence de 2020

    Le Conseil Mondial de l'Eau et Loïc Fauchon, son Président Honoraire, saluent l'accord signé le mois dernier par le Ministère franç...

    évènements

    Tous les évènements

    Actualités

    toutes les actualités