JOURNEE MONDIALE DE L’EAU… ET VOUS, QU’AVEZ-VOUS FAIT ?

    Aujourd’hui nous célèbrerons comme chaque année la Journée Mondiale de l’Eau. Une journée mondiale de plus, direz-vous. Et vous n’avez pas tort ! Il en existe 504 recensées à ce jour. Et pas des moindres ! Celle de la frite belge (1er août) qui précède de 2 jours (l’une ne va pas sans l’autre), celle de la bière… Il y a aussi la moins étonnante Journée de la glace… artisanale.

    N’en jetez plus !! Heureusement il y a la journée mondiale de la gentillesse, a vrai dire peu pratiquée (3 novembre). Et il ne faut pas moins d’une semaine mondiale … pour la courtoisie au volant (à partir du 16 mars), rapidement oubliée d’ailleurs.

    Et l’eau dans tout ça direz-vous ? Elle tombe le 22 mars, couplée à la journée mondiale du Sommeil…Tiens donc ! Nos politiques, nos décideurs auraient-ils mis « l’eau en sommeil ». Quand on voit le peu d’intérêt manifesté par la plupart d’entre eux pour sécuriser l’accès à l’eau et garantir concrètement le droit à l’eau, on peut le supposer.

    Et pourtant ! On nous « bassine » chaque jour avec le climat. Ce fruit de nos turpitudes, ce responsable de bien des maux à venir. Mais dites-moi quelle est la première conséquence d’un réchauffement ? Le déluge ou la sécheresse ? Dans les deux cas c’est d’eau dont il s’agit. De l’eau en trop ou de l’eau qui manque. Mais de l’eau !

    Alors ce 22 mars ne laissez pas le sommeil vous gagner, l’oubli vous engourdir. Au contraire laissez plutôt l’eau vous envahir. Veillez sur elle. Comment ? Ne la gaspillez pas. Ne la maltraitez pas. Economisez-la. Partagez-la ! Ne la souillez pas. Ne la polluez pas, protégez-la, défendez-la !

    Parce qu’il faut assurer l’eau de demain autant que l’eau d’aujourd’hui. Parce qu’il faut profiter du ruissellement de la pluie, pour étancher la soif de la saison sèche. Parce qu’il faut garantir l’eau pour l’Homme autant que pour la Nature.

    Ainsi au crépuscule de ce 22 mars, vous pourrez dire : j’ai fait un peu pour l’eau ! J’ai apporté ma contribution à la cause de l’eau ! Et quand vous croiserez vos amis, vos voisins, vos élus, votre Président, vous pourrez leur dire comme Boris Vian dans la chanson du « Déserteur » : « Messieurs les bons apôtres, qu’avez-vous fait pour l’eau ? »

    Loïc Fauchon, Président du Conseil Mondial de l’Eau