Les Panels

    Ministers Join Forces to Adapting to Climate Change

    Les Ministres s’allient pour l’adaptation au changement climatique

    Les Ministres de l’Environnement et les représentants de la France, de la Turquie, des Pays-Bas, de l’Afrique du Sud et de la République tchèque se sont réunis avec des dirigeants d’organisations intergouvernementales, de gouvernements locaux et de la société civile, représentant les différentes perspectives en vue de combler l’écart politique entre l’eau et le climat. Le Panel a exprimé son souhait de voir les familles de l’eau et du climat travailler de manière plus proche. Jean-Louis Borloo, Ministre de l’Écologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire de France, a mis en relief le lien entre le changement climatique, l’eau et l’énergie, et sous l’égide de la Présidence tchèque de l’UE, a appelé à une action immédiate et concrète sur un minimum de 10 projets liés à l’eau et à l’énergie. Un plan d’action ministérielle diffusera les messages du Forum au sein du processus du CCNUCC et des discussions du COP-15.

     

    Water to be Picked up in Financial Crisis

    Améliorer l’eau en temps de crise financière

    À la lumière de la récente crise financière, le Panel de haut niveau sur le financement a donné aux dirigeants l’opportunité de discuter de la manière d’accroître le financement général du secteur de l’eau, en période de défis sociaux, économiques et environnementaux croissants.
    Au milieu des voix de la tribune contestant la légitimité du panel, les experts internationaux en eau et en finance ont appelé les dirigeants gouvernementaux et les institutions à investir davantage et de manière plus stratégique dans l’eau. Le panel a recommandé que les investissements dans les infrastructures d’eau soient intégrés dans les programmes de relance budgétaire actuellement en développement afin de faire face à la crise économique. De fait, le panel a suggéré, avec une perspective optimiste, que le secteur de l’eau peut bénéficier de la crise financière parce qu’elle peut obliger à une efficacité et une innovation accrues dans le cadre de la gestion de la ressource, stimuler la croissance, générer des emplois et fournir des bénéfices élevés par rapport à un risque relativement bas.  

    Plan d’action pour réduire le nombre de victimes des désastres liés à l’eau

    Action Plan to Reduce the Number of Victims of Water-related Disasters

    Seulement en 2008, 321 désastres ont provoqué la mort de 235.816 personnes, affecté 211 millions d’autres individus et coûté 181 milliards de dollars. En réponse, le Panel d’experts de haut niveau sur l’eau et les désastres ont identifié 6 questions spécifiques prioritaires et 40 lignes directrices de prise d’action afin de prévenir, de se préparer, de gérer, et de se redresser à l’issue des désastres liés à l’eau, présentées dans sa publication, Prévention et action en vue de réduire le nombre de victimes et l'importance des dégâts. Il a appelé les gouvernements de toutes les nations à appuyer et adopter ces mesures immédiatement.

    Harmoniser les stratégies pour l’eau, l’alimentation et l’énergie

    Harmonizing Strategies for Water, Food and Energy

    Dans le cadre d’une occasion unique d’échanger, les représentants des secteurs de l’eau, de l’agriculture et de l’énergie, ont débattu pour la première fois de la manière dont la demande croissante de la population mondiale en alimentation et en eau peut conduire à une coopération accrue plutôt qu’à une concurrence entre les secteurs. En vue d’une croissance démographique imminente, de l’urbanisation et du changement climatique, il est urgent de créer des stratégies harmonisées. Reconnaissant la compréhension superficielle de cette relation, les panélistes ont exprimé leur souhait de continuer à travailler avec le Conseil mondial de l’eau afin de développer une orientation approfondie pour une gestion plus coordonnée de ce domaine.

    Réagir pour relever les différents défis liés à l’assainissement

    Rising to Diverse Sanitation Challenges

    Le Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau, lancé lors de la semaine du Forum, stipule clairement qu’alors que l’on a réalisé de nombreux progrès dans le domaine de l’accès à l’eau dans une grande partie du monde, l’accès sécurisé à l’assainissement ne s’est pas amélioré quant à lui. Bénéficiant d’une ample représentation régionale, ce panel a discuté de l’impact positif de l’Année internationale de l’assainissement qui a permis aux questions d’assainissement de gagner une plus grande ampleur politique. Il a également discuté de certains défis redoutables que les mégapoles doivent relever et de la pollution dans les zones industrielles et côtières. En outre, les experts font pression sur les agences de développement pour dépasser le paradigme traditionnel du tout-à-l’égout et de toilettes à chasse d’eau afin d’étudier des approches plus créatives qui utilisent diverses technologies et politiques appropriées. Il a été également prouvé que de faibles investissements dans des mesures préventives génèrent de hauts bénéfices en termes de santé et de prospérité. 

    Télécharger les 25 résultats clés

    Related publication

    Water and Disaster senior expert expert discussion groups, UN Secretary-General Advisory Board on Water and Sanitation (UNSGAB)
    Publisher: World Water Council
    Publication Date: March 2009
    Pages: 21
    Download pdf file (20,4Mo).